Coulisses du Stade de France : échos de la touche (Camfoot.com)

Voir un match à partir de la main courante est une expérience complètement differente de celle de l’apprécier des gradins, ou même du confort de son salon. Étant préoccupé par ma tâche première de photographe accrédité, je n’ai pas pu profiter réellement des performances de nos Lions ; mais la journée de Samedi fut très spéciale.

Le 22 juin 2003
commentaires

Quinze heures tapantes heure de Paris, je fais ma grande entrée au Stade de France. Je me pointe 4 heures avant le match, histoire de capter l’ambiance du Stade de France et de me préparer stratégiquement. Autour de moi et dans la quasi totalité du stade, des groupes tout de rouge & blanc vêtu commencent à donner de la voix. Tous, jeunes comme vieux refusent systématiquement d’être pris en photo. Je remarque leur air agressif et la différence se fait nette entre les supporters brésiliens de l’autre soir et les turcs.

Petit tour en salle de presse, retour en bas et finalement des groupes plus coopératifs acceptent ma demande ; je note aussi l’arrivée progressive des supporters camerounais avec des maillots verts.

En haut, les camerounais des média sont là, Radio Equinoxe, RTS et bien sûr la CRTV. Je teste mon matériel, j’envoie la liste officielle qui vient de tomber à ma rédaction et me revoilà sur la pelouse.

Nos gars s’échauffent dur, sous la direction du capitaine Rigobert Song. Perrier Ndoumbè a les stigmates du Brésil, avec cet énorme bandage blanc sur la tête. Ne devrait-on pas dorénavant acheter les modèles de bandages américains, couleur "chair" des noirs ! ça ferait moins voyant. Eto’o est très concentré, on sent que le match sera dur.

Retour rapide au vestiaire, je repère les groupes de supporters qui essaient aussi de se faire entendre dans le vacarme des "Turkiyé, Turkiyé" scandé par nombre de turcs ayant fait le déplacement... A vue d’oeil , l’impression est que les nôtres sont venus moins nombreux que jeudi dernier ; est-ce l’effet fête de la musique ou alors ? je ne me l’explique pas surtout qu’on est samedi...

Le match commence, je m’installe coté Kameni pour mieux voir les Lions, et surtout parce que Jeudi, en 1ere mi-temps coté Brésil, on a été quelque peu dominés et les actions étaient vraiment trop loin. Là, c’est bien, les Lions jouent pas trop mal, je constate quand même que les Turcs ont tendance à vouloir passer vers Perrier. Au 1er quart d’heure, je me déplace du côté de Geremi, en espérant capter un but. On a eu deux ou trois belles actions qui ne donnent rien... Je prends quelques photos du public, et décide de retourner côté Kameni pour avoir le temps de filer rapidement en salle de presse dès la mi-temps.

L’arbitre siffle juste après le mini-incident SONG-BASTÛRK, je sens les turcs (spectateurs compris) vraiment s’énerver. Il est l’heure de filer et monter les 4 étages qui mènent au media center d’où je peux envoyer quelques photos à ma redaction.

Malheur : mon matériel s’enraye, je n’arrive pas à faire ce qu’il faut, le temps passe, le match reprend même ! Je parles avec mon rédacteur en chef par Yahoo ! Messenger, il me calme, et me demande de redescendre, on a réussi quand même à en faire passer quelques unes !

En bas, le public est chaud bouillant, le pays joue moins bien, Mettomo nous sauve spectaculairement... Mes collègues photographes turcs ne rient plus, on s’achemine vers le nul quand...

Les chants camerounais couvrent les insultes turques, l’équipe de la CRTV fonce cadrer les chants populaires de la "Tanière" ; je prends des photos aussi... l’arbitre siffle la fin du match !

Les joueurs du banc foncent sur le terrain, ils vont tous en groupe saluer nos supporters côté Tanière... Je suis trop loin, pas le temps d’y aller, ils vont rentrer direct au vestiaire !!

Après match

Déception turque en salle de presse, les sourires de l’avant match ont disparu... Mon collègue de Camfoot.com Hervé va attendre longuement les lions en zone mixte, où j’ai croisé Jean-Lambert NANG de la CRTV assez remonté contre...je ne sais plus ! Il pose quand même pour mon objectif, avant que je ne remonte retravailler les photos pour ma rédaction.

Les Lions font un décrassage sur la pelouse du SDF complètement vide maintenant et partent rapidement dans leur retraite de Lisses, avant un mini stop en salle d’interview (zone mixte).

Hervé et moi décidons malgré l’heure maintenant tardive d’aller voir les lions dans leur retraite à l’espace Léonard de Vinci très bien gardé par un groupe de C.R.S à qui on montre patte blanche (nos accréditations).

Song est là, trinque avec Hervé, je discute avec Mbami et Parfait NGON A DJAM, qui espère jouer lundi à Lyon. Le coach roule la langue de Goethe avec son staff et des gens de Puma, quand quelqu’un me montre une dame qui a été surnommée Eyenga ; la fameuse Eyenga de EM, le chroniqueur d’"En Direct de Lisses". On se présente, on lui parle de Camfoot ; elle file direct dans la fameuse salle où nos joueurs se connectent... elle sourit , en découvrant son surnom "EYENGA", et promet de réagir dans la rubrique "TOLI sous le manguier"... On surveillera ses écrits !

2h30 du matin, nous voilà repartis Hervé et moi, cette fois chez Marcel, au Lion Indomptable, pour fêter la qualification avec miondos, misolè et du poisson braisé ! il nous a attendu malgré l’heure et il y a sur place 3 supporters qui refont encore le match !

Voilà un 21 juin bien rempli et "ce n’est pas fini... Ce n’est qu’un début !"

LYON NOUS VOILA !

Jee-Pee ESSO


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon